Lire, écrire, compter… Coder !

Digit’Owl annonce le lancement d’une école nomade du coding pour tous les élèves.

Avez-vous déjà vécu cette situation ? Vous êtes en vacances ou au restaurant, et en plein milieu du brouhaha convivial vous remarquez qu’un bon nombre d’enfants a les yeux rivés sur… une tablette ou un smartphone. Alors que l’addiction aux écrans est devenue un véritable fléau pour les jeunes (et les moins jeunes), l’équipe de Digit’Owl fait le pari d’apprendre aux enfants la maîtrise des écrans par l’apprentissage du codage.

« Notre ambition est de faire de l’apprentissage du codage l’antidote à l’addiction aux écrans, » explique Maryline Perenet, fondatrice de Digit’Owl. « Nous permettrons aux enfants d’apprivoiser le monde numérique par sa maîtrise. L’enjeu, c’est d’apprendre à nos enfants dès le jeune âge à penser dans le contexte de la culture informatique : l’objectif n’est pas de former des techniciens mais des citoyens conscients de ce que c’est l’informatique, de ses mécanismes de pensée et des évolutions de pratiques que cela entraîne. »

Et l’ambition est de taille : alors que le codage est devenu un langage universel indispensable, la France est loin d’avoir le leadership en cette matière (26e dans le classement en matière de sciences de l’étude Pisa). Certes, les initiatives pour y remédier sont de plus en plus nombreuses : le plan numérique de 2015 a permis d’introduire des cours de codage informatique aux programmes scolaires de primaire et du collège, avec une épreuve obligatoire au brevet (10% de la note de mathématiques).

Toutefois, la formation des enseignants aux outils numériques et l’accompagnement sur le terrain étant limités, il est indispensable d’accélérer l’implémentation de cours de codage en France.

L’école nomade de codage Digit’Owl s’inscrit tout à fait dans cette volonté de renforcer l’apprentissage pour tous les élèves en France. S’appuyant sur la passion de transmission des Gentils Geeks, étudiants issus des filières techniques des grandes écoles et formés à la méthodologie Digit’Owl, l’équipe encadre déjà une centaine d’enfants en région parisienne et prévoit l’ouverture de nouveaux cours en Île de France et dans la région Rhône-Alpes dès janvier 2018. Au-delà de l’apprentissage du codage, la pédagogie Digit’Owl permet aux enfants de s’épanouir grâce à une méthodologie empreinte de la méthode Montessori et basée sur l’entraide, le partage et la solidarité.

« Sky is not the limit… since humans walked on the moon » ajoute Maryline Perenet.